Seagate ou comment fabriquer des disques durs défectueux en série !

Pour ce premier coup de gueule, je m’en prendrais à la fameuse marque de disques durs Seagate.

Dans ma jeunesse (il y a de cela une vingtaine d’années maintenant), Seagate avait la réputation de faire des disques économiques dans tous les sens du terme (performances très très moyennes et idem pour la qualité !).

Depuis j’ai découvert les disques durs Hitachi (devenus HGST) qui sont un vrai bonheur: fiabilité excellente (jamais eu un seul disque en panne sur des dizaines que j’ai passé au fil des années) et performances très bonnes surtout en 7200 ou 10 000 tours !

L’année dernière, lors de la nième migration de mon NAS Synology vers des disques plus gros (par remplacement progressif des disques dans une grappe RAID), j’ai pris du Seagate au lieu des Hitachi habituels. En effet, le passage en disques 3To était encore vraiment cher en Hitachi, et j’ai donc pensé à retester du Seagate en me disant que depuis le temps, cela se serait amélioré.

De plus mon NAS étant en RAID 6, je peux me permettre 2 disques perdus en simultané avant que le RAID soit perdu donc statistiquement une infime malchance que cela se produise !

J’ai donc commencé à migrer mon NAS en Seagate (presqu’une dizaine de disques déja) !

Puis les disques ont commencé à tomber en rade un par un, donc j’ai dû les renvoyer en SAV pour échange sous garantie. Je tenais une bonne cadence de SAV à peu près une fois par mois ! J’ai donc bien dû me rendre à la triste réalité que les disques durs Seagate sont encore plus pourris que dans mes souvenirs et que cette marque fabrique clairement des produits défectueux.

En effet j’en suis arrivé que désormais tous les disques ont été renvoyés au moins une fois en SAV pendant la période de garantie, ce qui à ce stade ne constitue plus une malchance sur un disque foireux (cela peut toujours arriver, rien n’est parfait) mais clairement un produit foireux en lui-même.

Maintenant j’ai des disques revenus de SAV qui doivent encore y repartir…… On atteint le summum de la médiocrité dans la qualité d’un produit 🙁

Je vous épargne les deux fois ou le service logistique du SAV Seagate a perdu les disques renvoyés et où j’ai dû fournir les preuves de livraison des colis pour qu’il m’en renvoie un nouveau…

Dernier épisode: les disques tombent tellement en panne que mon RAID s’est flingué !! (deux disques ont commencé à avoir des erreurs de secteur à répétition et là-dessus un troisième disque est tombé en panne totale).

Explication du problème à Seagate qui a refusé de prendre en charge à ses frais la récupération des données sur les disques défectueux.

Conclusion simple: Eviter absolument les produits Seagate qui ne valent rien et dont en plus le SAV, ce qui est logique, est à l’image du reste, et qui en plus n’a même pas au moins commercialement l’honnêteté d’assumer les conséquences de ses produits pourris !!

PS: Un article (en anglais) qui confirme quelle merde les produits Seagate constituent et plus spécifiquement le modèle que j’ai eu le malheur d’utiliser qui affiche un taux de défectuosité de 43% !! A ce stade cela constitue de l’escroquerie manifeste non des produits aussi défectueux ?https://www.backblaze.com/blog/best-hard-drive/

Une réflexion au sujet de « Seagate ou comment fabriquer des disques durs défectueux en série ! »

  1. Clem

    Je viens de passer un mois et demi de conflit avec le sav de seagate car le dd du goflex home de mes parents est tombé en rade un mois après la fin de la garantie. Mon père en a racheté un et j’ai du le renvoyer deux fois au sav avant qu’il ne fonctionne enfin. Et effectivement dans les goflex il y a un barracuda 2to. Le sav n’a même pas cherché à savoir pourquoi il ne fonctionnais pas, il te disent de le renvoyer directement comme quoi il savent pertinemment que c’est des produits défectueux !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.